Infolettres

Proposanté

Volume 1 numéro 3

La gastro-entérite

Maintenant que l’hiver est bien installé, que le temps des fêtes vient de se terminer, la fameuse gastro-entérite  a peut-être touchée un membre de la famille. Le micro-organisme peut-être présent toutes les saisons mais nous remarquons très souvent des recrudescences à l’automne et en hiver. La gastro-entérite est généralement causée par un virus (Rotarovirus chez les tous petits) mais, peut également être causée par une bactérie ou un autre micro-organisme.

 

Normalement est dure de quelques jours à environ une semaine. On remarque comme symptômes des diarrhées (selles liquides, changement dans la fréquence et la couleur), de nausées avec ou sans vomissements, perte d’appétit, des crampes abdominales plus ou moins intenses et quelques fois de la fièvre.

Les jeunes enfants et les personnes âgées sont généralement plus à risque de complications. Il faut donc consulter un peu plus tôt si les symptômes perdurent car il y a risque de déshydratation. Il en va de même pour les personnes qui prennent  des immunosuppresseurs.

 

La gastro-entérite est une infection contagieuse qui se transmet principalement par mode oro-fécal. C’est-à-dire par contact direct avec la personne infectée ou avec un objet de son entourage. La contagion est possible dès les premiers symptômes et environ jusqu’à 48 heures après la fin des symptômes.

Que faire s’il y a la gastro-entérite dans la famille ?  Il est important avant de se présenter pour voir un professionnel de la santé, d’avoir tenté certains principes essentiels. En tout premier lieu, la réhydratation. Très souvent, la gastro-entérite finira par partir au bout de quelques jours en suivant certains principes de base.

Comme il y a souvent perte d’appétit, il faut principalement miser sur l’hydratation (surtout les nourrissons et les personnes âgées). Privilégier le lait maternel pour les petits et offrir le sein plus souvent. Si l’enfant boit du lait maternisé, faire de même mais avec sa formule lactée. Si l’enfant refuse le sein ou le biberon et qu’il présente des diarrhées importantes et fréquentes, vous pouvez lui offrir des solutions vendues en pharmacie de réhydratation de type Pédialyte ou Gastrolyte. Elles peuvent être offertes selon l’âge de l’enfant en liquide ou en popsicle. 

Il est également possible de faire une recette maison en respectant à la lettre les proportions suivantes :

  • 360 ml (12 oz) de jus d’orange non sucré
  • ‍600 ml (20 oz) d’eau bouillie refroidie
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé rase) de sel

En très petites quantités et sur une très courte période de temps (pour dépanner principalement) peuvent être offerts : Gatorade, bouillon de poulet, eau de riz

Il faut éviter les boissons gazeuses (type GingerAle), jus de fruits, thé car elles risquent d’augmenter les épisodes de diarrhées et donc de déshydrater davantage.

Il faut encourager les enfants à boire davantage. Faites travaillez votre imagination, offrez les liquides dans les gobelets, verres différents, seringue, compte-gouttes etc…l’important est de BOIRE ENVIRON CHAQUE 5 À 15 MINUTES. Même s’il s’agit de 1 cuillère à thé ou à soupe. Augmenter graduellement selon son âge et en observant la fréquence des diarrhées. Si votre enfant tolère bien les liquides et que les vomissements/diarrhées n’ont pas augmentés, vous pouvez réintroduire les solides progressivement. Si les vomissements/diarrhées reprennent de plus belles avec l’alimentation solide, revenir à l’étape des liquides seulement.

Il n’y a pas vraiment d’aliments solides à proscrire, commencez par de petites quantités.

En présence de signes de déshydratation, il faut consulter un médecin rapidement (surtout chez les nourrissons). Parmi ces signes: bouche sèche, lèvres sèches, peu d’urines, diminution de tonus et d’énergie, somnolence ou changement dans l’état de conscience. Fièvre élevée (supérieure à 38.5 chez les petits et supérieure à 40 chez l’adulte). Également en présence de  crampes abdominales intenses ou de sang dans les selles.

 

La meilleure façon de se protéger contre la gastro-entérite reste le bon vieux lavage des mains avec de l’eau et du savon régulièrement. Avant la préparation des aliments, après avoir été à la salle de bain et surtout en présence d’une personne infectée. L’utilisation de probiotiques est également bénéfique (capsules de yogourt). Elles peuvent être données à partir de l’âge de 6 mois.

 

En résumé, il est important de débuter tôt l’hydratation en présence de symptômes de gastro-entérite. Dans la très grande majorité des cas, les symptômes disparaîtront graduellement à l’intérieur d’une semaine. Il est important de consulter rapidement pour les personnes à risque de déshydratation ou en présence de symptômes qui s’aggravent.

< Retour